keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 03/10/2018

Les sélectionnés pour Madrid

Le Bureau exécutif de la Fédération Française de Karaté (FFK) a validé ce mercredi 3 octobre la liste des athlètes sélectionnés pour la 24ème édition des championnats du Monde de Karaté qui aura lieu à Madrid (Espagne), du 6 au 11 novembre 2018. Proposée par le Directeur Technique National, Dominique Charré, aux regards des critères de sélection validés par le Conseil d’Administration de la FFK, cette liste est composée de 25 karatékas (4 techniciens et 21 combattants). A noter que 4 karatékas français participeront aux championnats du Monde Para-Karaté qui se tiendront sur la même période, dans les catégories : Handicap Fauteuil et Handicap Mental.

La Sélection

Sélection - Championnats du Monde Karaté Seniors 2018
Sélection - Championnats du Monde Para-Karaté Seniors 2018
Critères de sélections - Championnats du Monde 2018
Détails des points obtenus par les athlètes sélectionnés en individuel

Dominique Charré fait le point sur les sélections et les ambitions de la France lors de ces championnats du Monde à Madrid (Espagne).

Un championnat du Monde en position d'outsider

« Nous allons aborder ces championnats du Monde comme des Outsiders. Nous avons terminé au troisième rang des nations en 2014 et au second en 2016 à Linz mais depuis la donne internationale a changé. L’entrée dans la famille olympique a permis à certaines nations de s’affirmer grâce à de nouveaux moyens mis à leur disposition. Ces pays sont très impliqués dans leur préparation sur le long terme et ils seront extrêmement déterminés. La France fait partie des nations fortes de la discipline mais plusieurs pays grimpent comme nous avons pu le constater sur les dernières épreuves internationales. Les médailles sur ce championnat risquent d’être réparties entre de nombreuses nations ce qui me fait dire que chaque médaille remportée sera essentielle. En se basent sur ce contexte, si le dimanche 11 novembre au soir nous comptabilisons quatre médailles dont une en or, nous pourrons estimer que ce championnat du Monde s’est bien déroulé. Un titre est obligatoire pour bien figurer dans le classement des nations, et après, toutes les médailles compteront. »

Un groupe presque au complet

« Etant donné qu’il s’agit d’une compétition importante et que notre ambition est de montrer que la France est une nation forte, nous avons fait le choix d’emmener une sélection quasi complète. Nous n’alignerons pas d’équipe féminine en kata puisqu’il était difficile de recomposer un trio d’un bon niveau après le souhait d’une des athlètes de ne pas continuer à l’issue des Europe à Novi Sad. Nous serons représentés dans toutes les autres catégories avec des bons espoirs de médailles dans certaines d’entre-elles. »

Le choix des sélectionnés

« Concernant les sélections, dans certaines catégories le choix aurait pu être compliqué car plusieurs athlètes sont d’un excellent niveau international. Cependant, la réponse à la question : « Quel(le) athlète a obtenu les meilleurs résultats dans les compétitions internationales permettant d’acquérir des points en vue d’une perspective olympique ? »  nous a permis de départager les karatékas qui étaient en concurrence.

L’Open Paris Karaté, avec cette formule où les 64 meilleurs mondiaux dans chaque catégorie s’affrontent, était la première date au calendrier 2018 respectant ce format de compétition. Dubaï, Rotterdam, Rabat, Istanbul et enfin Berlin, plus dernièrement, ont suivi. Dans l’optique de se qualifier via la « Tokyo 2020 Standing » c’est sur ces épreuves qu’il sera essentiel de marquer des points et d’être régulier. Le championnat d’Europe 2018 faisait aussi partie de ces critères puisqu’il est valorisé par un coefficient 6 par la WKF. C’est sur ces critères que nous avons départagé les athlètes qui étaient au coude à coude. Et pourquoi ne pas prendre en compte les « Serie A » ? Car les épreuves dites de « Serie A » permettent à tous les athlètes de s’inscrire, peu importe leur niveau, au contraire des Premier League qui rassemblent uniquement le gratin mondial.  » 

Se préparer à Tokyo

« Nous avons souhaité établir la liste des sélectionnés avant Tokyo pour pouvoir y être dans des conditions de préparation et non de sélection. Même si l’enjeu de gagner des points en vue de la « Tokyo 2020 Standing » sera important, la volonté du staff est de bénéficier d’une compétition d’affûtage et de réglage avant les championnats du Monde. »


4 athlètes aux mondiaux de Para-Karaté

« Nous avons fait le choix de sélectionner quatre athlètes pour les championnats du Monde de Para-Karaté qui auront lieu en parallèle de la compétition valide. Depuis que nous avons obtenu la délégation ministérielle, nous travaillons au développement de cette pratique avec un championnat de France qui a bien fonctionné à Reims l’an passé. Lors du dernier Euro en Serbie, nous avons obtenu deux titres par l’intermédiaire de Jordan Fonteney et de Fatah Sebbak. Tous deux seront bien entendu retenus de même que Charlène Odin (Handicap Mental) et Virginie Bollario (Handicap Fauteuil), pour une parfaite mixité homme-femme. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies