keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Aurélien Morissard - FFK
Brève
Publié le : 11/09/2018

"Impatients d'attaquer cette nouvelle saison"

Après une longue période de préparation estivale, les athlètes tricolores effectueront leur compétition de rentrée ce week-end à Berlin avec une épreuve "Premier League" ... la première comptant pour eux dans le parcours de qualification Olympique.

À Berlin, à partir de ce vendredi, les karatékas entreront enfin dans le vif du sujet. Depuis le 3 août 2016 et l’annonce de l’entrée du Karaté au programme des Jeux Olympiques de Tokyo, deux ans se sont écoulés. Deux ans à se préparer, à peaufiner les stratégies, à construire un collectif ... En Allemagne, hormis les asiatiques et les africains qui ont disputé dernièrement leur championnat continental respectif, tous les autres concurrents venus d’europe, d’amérique et d’océanie entameront leur parcours de qualification pour les JO. Un premier rendez-vous qui ne sera pas décisif, car le parcours sera long, mais qui permettra de marquer son territoire, de se positionner en haut du classement pour ceux qui iront le plus loin. Les français, engagés avec l’équipe de France ou avec leur club, marqueront donc leur premiers points à la « Tokyo 2020 Standing » et auront pour certains l’objectif de convaincre le staff en vue des sélections pour les championnats du monde  (6 au 11 novembre). Double enjeu donc.

Yann Baillon - Directeur des équipes de France: « Avec le staff, nous avons mis en place un Pole France - Karate 2020 l’an dernier. Cette année d'existence nous a permis d’apprendre, de corriger, de perfectionner certains points essentiels pour être réguliers en matière de planification et de stratégie. Par exemple, nous avons fait le choix sur cette première saison de ne pas disputer d’épreuve dites de Serie A (Coefficient 3 puis 1,5 au 6 avril 2019 lors de la dépréciation des points) pour se concentrer sur les Mondiaux et les Premier League. La préparation réalisée cet été a aussi été adaptée aux manques que nous avions recensés sur les compétitions internationales de la saison précédente. Nous avons insisté techniquement sur ces points et nous avons ponctué cette période par un regroupement international pour permettre aux athlètes de se remettre dans le bain de la confrontation internationale. Les athlètes sont concernés et ont conscience que les détails seront importants. Ils se doivent d’être professionnels dans leur approche. Place à la compétition. »

Rappelons que pour ces épreuves de Premier League, 64 athlètes au maximum sont engagés dans chaque catégorie. Pour pouvoir s’inscrire, les athlètes doivent figurer dans le Top 100 de la Ranking WKF avec une priorité pour les fédérations nationales qui peuvent inscrire lors de la première phase, 2 athlètes. La compétition débutera ce vendredi à 9h00 - Voir le programme sur la page consacrée à cette compétition

Aurélien Morissard - FFK

3 questions à Ludovic Cacheux - Entraîneur National

Dans quel état d'esprit sont les athlètes à l’approche de cette première compétition ? 

L’envie est vraiment présente, ils sont impatients d’attaquer cette nouvelle saison. On a eu trois semaines intégrales de préparation cet été avec entre chacune d’entre elles un programme à suivre. Le dernier stage avec des nations étrangères (Canada, Pays-Bas, Suisse et Espagne) a ponctué cette période préparatoire. Les athlètes ont fait preuve de beaucoup d’engagement et de professionnalisme. 

Un mot sur la remise en route du Pôle France - Karate 2020 ... 

Après une année de fonctionnement, nous avons tous pu tirer des enseignements des éléments qui avaient fonctionné et des points à perfectionner. Nous savons à quoi nous attendre également avec une compétition toutes les trois à quatre semaines, c’est important pour la planification notamment. Les athlètes ont conscience que cela va être dur, que la régularité sera la clé durant cette première partie des qualifications. Sur les derniers entrainements au Pôle cette semaine et la précédente aussi, on a noté une grande concentration de la part de chacun... ça travaille, sans trop parler. Ils sont dans leur truc. 

Bien débuter à Berlin c'est essentiel ? 

Commencer la saison avec un bon résultat ça permet de s’inscrire sur une bonne dynamique et pour les athlètes c’est important. Etre vu d’entrée comme un leader de la catégorie c'est bien pour la suite même si le plus important dans cette première partie de saison restera le championnat du Monde, puisqu'il ne sera pas dévalué en terme de points.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies