keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Kphotos - FFK
Brève
Publié le : 24/09/2018

Heurtault et Abdesselem médaillés au Chili

Une semaine après la "Berlin - Premier League" qui ouvrait la saison internationale, quelques nations se sont retrouvées à Santiago (Chili) pour une épreuve de "Series A" (coefficient 3). Si le staff de l'équipe de France n'a pas emmené d'athlètes lors de cette compétition, certains tricolores avaient fait le long voyage jusqu'en Amérique du sud. Leïla Heurtault (-61kg) et Farouk Abdesselem (-84kg) ont tiré leur épingle du jeu en montant tous les deux sur le podium dans leur catégorie.

Heurtault, l'or après l'argent

Médaillée d'argent dimanche dernier à Berlin dans la catégorie des -61kg, Leïla Heurtault (Samourai 2000) s'est imposée cette fois lors de l'ultime combat contre la canadienne Haya Jumaa (2/0), elle aussi déjà médaillée en Allemagne une semaine plus tôt. La combattante mancelle, exemptée de premier tour, domine lors de son entrée dans la compétition la chinoise Zhang (5/1) avant d'écarter comme la semaine précédente en Allemagne, l'espagnole Cristina Ferrer Garcia (3/0). Opposée en quart puis en demi-finale aux japonaises Misa Iwato (4/0) et Mayumi Someya (3/1), Leïla Heurtault ne tergiverse pas et s'offre une nouvelle place en finale. Comme en huitième de finale à Berlin, Leïla retrouve donc cette fois la combattante canadienne pour le titre cette fois. Un titre qu'elle ne laisse pas échapper en s'imposant 2/0. 

Le beau parcours d'Abdesselem

Farouk Abdesselem (Club Arlésien Karaté Do), lui aussi aligné à Berlin en -84kg, avait connu un tout autre sort que sa camarade tricolore citée ci-dessus. En effet, le sudiste était tombé dès le second tour contre le Turc Ugur Aktas, champion d'Europe 2017. Alors qu'il menait 1/0, Farouk s'était incliné dans les ultimes instants du combat suite à un sursaut d'orgueil du combattant turc. Au chili, ce dimanche, les deux hommes se sont retrouvés en finale de la compétition et c'est à nouveau le Turc qui est sorti vainqueur (0/1). Le grand frère de Raybak, membre du Pôle France - Karaté Relève et médaillé de bronze aux championnats d'Europe Juniors, n'a pas démérité mais l'expérience du combattant venu du Bosphore a fait la différence. La veille, dans les tours, le français avait éliminé le brésilien Alberto (3/0), le chilien Capo (4/0), le colombien Trivano (6/1), l'australien Noble (5/0) et enfin le guatemaltèque Ramirez (0/0 puis 4/1) en demi-finale. Un parcours bien mené et récompensé par une belle médaille d'argent donc, sa seconde sur le circuit international après le bronze glané en 2017 lors de l'épreuve de Series A à Okinawa.

Kphotos - FFK
Toutes les informations sur la compétition
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies