keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Kphotos - FFK
Brève
Publié le : 10/10/2018

Tokyo : double enjeu !

A 650 jours des Jeux olympiques qui se dérouleront dans la capitale nippone, la Fédération Japonaise (JKF) et la Fédération Mondiale de Karaté (WKF) accueillent tous les meilleurs karatékas internationaux du vendredi 12 au samedi 14 octobre, pour la « Tokyo - Premier League ».

Dans le mythique Nippon Budokan qui avait accueilli en 2008 les championnats du Monde de la discipline, les karatékas découvriront pour la plupart la salle qui recevra les épreuves de judo puis de karaté dans moins de deux ans. Cette compétition revêtira deux enjeux principaux pour les athlètes des nations présentes : gagner des points à la « Tokyo 2020 Standing » et se préparer en vue des championnats du Monde qui auront lieu à Madrid (Espagne), du 6 au 11 novembre.

Denis Boulanger - FFK

Compétition de Premier League oblige, seuls 64 athlètes peuvent s’inscrire dans chaque catégorie. A la lecture des tableaux sur sportdata, seules les catégories kata devraient faire le plein de participants (64 femmes et 61 hommes), quand les épreuves combat oscilleront entre 35 et 50 enregistrés (hormis en -67kg où 64 athlètes sont engagés).

L’équipe de France de Karaté alignera quant à elle 22 athlètes* lors de cette épreuve à Tokyo. 22 karatékas qui ont été inscrits sur sportdata lors de la première phase d’enregistrement (août 2018) réservée aux fédérations nationales, où la limite est fixée à deux athlètes par catégorie et par FN, tous devant figurer dans le Top 50 mondial à la Ranking WKF. Alexandra Recchia qui sera ménagée lors de cette épreuve fait partie du voyage. Steven Da Costa (-67kg) et Gwendoline Philippe (-61kg), tous deux médaillés de bronze à Berlin tenteront de réitérer leur performance en montant sur le podium. A noter que l’équipe de France, comme en Allemagne et dans 4 semaines à Madrid, alignera des compétiteurs dans chaque catégorie, hormis en kata par équipe femme.

Par ailleurs, 12 karatékas français sont inscrits avec leur club pour cette compétition, parmi eux Leïla Heurtault (-61kg - Samourai 2000), finaliste à Berlin (Premier League) et vainqueur à Santiago (Series A), mais aussi Johan Lopes (-60kg - CSA Hauts de Rueil) en bronze à Paris et Farouk Abdesselem (-84kg - Club Arlésien Karaté Do), en argent récemment à Santiago.

Découvrez le programme, les engagés français et suivez la compétition directement sur la page de l'événement de notre site : Tokyo - Premier League

 

* Lucie Ignace (-61kg), initialement inscrite, a refusé de participer à cette compétition internationale avec l’équipe de France de karaté et sera donc absente. Corentin Seguy (-75kg), qui a souhaité mettre un terme à sa carrière après la "Berlin - Premier League" sera également absent de cette épreuve au Japon.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies