keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Kphotos - FFK
Brève
Publié le : 10/12/2018

Bouderbane, Scordo et Abdesselem, cinquièmes

Pour cette dernière compétition internationale de l’année 2018, aucun des karatékas français ayant fait le déplacement jusqu’en Chine avec son club, n’est parvenu à monter sur le podium, même si certains s’y sont approchés. Rappelons que le staff national avait fait le choix de n'engager aucun athlète lors de cette épreuve "Series A" d'un coefficient 1,5.

L’Espagne, avec trois médailles d’or, toutes obtenues en kata se classe première nation devant l’Ukraine et l’Iran. Premier pays aux mondiaux, le Japon, qui avait pourtant dépêché un impressionnant contingent d’athlètes ne remporte aucun titre en Chine. Dans le même temps, plusieurs champions du monde à Madrid grimpent à nouveau sur la plus haute marche du podium comme Sandra Sanchez (Kata), Eleni Chatziliadou (+68kg) ou encore Jonathan Horne (+84kg).

Côté français, Sandy Scordo (shotokan KC Haute Savoie Seynod) se classe cinquième après ses défaites en demi-finale face à l’italienne Viviana Bottaro (50/) puis dans le combat pour le bronze contre la hongkongaise Lau (5/0). Avant cela, la tricolore était parvenue à dominer notamment deux japonaises puis l’américaine Sakura Kokumai en quart-de-finale (4/1).

Kphotos - FFK

Sophia Bouderbane (-50kg / ES Evry) va jusqu’en demi-finale de cette épreuve mais doit s’incliner à ce stade contre l’autrichienne Plank (1/0), alors qu’elle était parvenue auparavant à dominer la vice-championne du Monde turque, Serap ozcelik (1/1) et la championne d’Europe 2017, Kateryna Kriva (2/1). Lors de la petite finale, c’est Nadia Gomez Morales qui remporte le bronze par trois points à un. Comme à Tokyo à la mi-octobre, la néo-licenciée du club essonnien n'est pas récompensée et termine donc au pied du podium.  

En -55kg, dans le duel des deux dernières championnes du monde de la catégorie, Emily Thouy (Budokan Karate Orléans) tombe au second tour contre Polonaise Dorota Banaszcyk (0/1) et ne se classe pas sur cette épreuve. Sabrina Ouihaddadène (ACS Cormeilles en Parisis) ne fait pas mieux en perdant d’entrée contre la jeune japonaise Fumika Ishiai (1/2), championne d’Asie espoirs 2018.

En -61kg, Leïla Heurtault (Samourai 2000) gagne ses trois premiers tours mais est défaite en quart de finale face à l’égyptienne Giana Lotfy (1/0). Chez les lourdes, après sa victoire à Tokyo, Nancy Garcia (Club Arlésien Karaté Do) parvient jusqu’en quart de finale après avoir gagné 3 combats.

Adam Jacqueray (ACS Cormeilles-en-Parisis) réalise la meilleur performance française dans la catégorie des -60kg en se qualifiant pour les quarts-de-finale après avoir battu le Letton Kalvis Kalnins. Il est dominé à ce stade de la compétition par l’Ouzbekh Sadriddin Saymatov (4/1), numéro 3 mondial. Kajith Kanagasingam (KC Combs) est éliminé en seizième de finale contre l’iranien Mohammad Shayegan (5/2) alors que le jeune tricolore était plutôt bien rentré dans sa compétition en battant l’italien Samuele Gentile (6/0) et le roumain Bogdan Gogolosi (1/0).

En -67kg, en l’absence du champion du Monde Steven Da Costa, c’est le combattant de Saint Michel Sport, Thanh-Liem Lê qui parvient à sortir du lot. 6/1, 8/0, 4/2 puis 3/0 en huitième de finale face au japonais Gomyo. Le Francilien ne peut rien en revanche au tour suivant contre l’égyptien Aly Ismail (3/4), futur vainqueur de l’épreuve. Thanh-Liem Lê se classe 7ème. 

Eliminé d’entrée par le kazakh Igor Chikmarev, Farouk Abdesselem (Club Arlésien karate Do) réalise un parcours parfait en repêchages en gagnant ses 4 combats et notamment celui face au Grec Georgios Tzanos (3/0), tombeur au second tour de la compétition du sarcellois Kenji Grillon (1/2). Le dimanche, lors de la petite finale, Farouk Abdesselem ne trouve pas la faille face à l’Italien Michele Martina, champion d’Europe 2018. Dans la même catégorie Sally Diop (CSM Puteaux) passe 2 tours avant de tomber contre l'iranien Soltani (20/)

Kphotos - FFK

Dnylson Jacquet (Samourai 2000) est éliminé en huitième de finale contre l’Iranien Mehdi Ashourigarmjnani (5/1) alors qu’il était parvenu auparavant à dominer l’américain Ndour (3/0) et l’espagnol Vizuete (3/3).

La prochaine épreuve internationale de référence se déroulera en France avec l’Open Paris Karate – Premier League, les 25, 26 et 27 janvier prochains.

Les résultats
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies