keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 28/03/2019

Jour 1 / La France dans les clous

L'équipe de France de karaté a bien entamé son championnat d'Europe seniors à Guadalajara. Avec 3 athlètes qualifiés pour les finales de la compétition, et quatre possibilités de médailles de bronze, les tricolores se positionnent d'emblée dans les meilleurs nations européennes. Il faudra confirmer demain en équipe et surtout convertir ces finales en or, samedi.

La journée débutait bien pour le clan français avec les qualifications d’Alexandra Feracci et d’Enzo Montarello pour les petites finales de la compétition ! Si la première sera opposée à la macédonienne Jovanoska, Enzo Montarello retrouvera l’italien Mattia Busato. 

Belle entrée en lice convaincante de Mehdi Filali (+84kg) et de Farouk Abdesselem (-84kg) qui enchaînaient deux victoires consécutives avant de tomber tous les deux en quart de finale, à quelques secondes d’intervalle. Mehdi Filali se faisait pièéger par le malin Géorgien, Gogita Arkania (0/1), tandis que sur le tatami 3, c’est le Biélorusse Isakau Anton, futur finaliste, qui empêchait le karatéka d’Arles de viser la finale de ce championnat d’Europe. Repêché, le français ne laissait pas passer sa chance et disputera ce samedi la petite finale pour une première médaille senior sur un grand championnat ! 

Anne-Laure Florentin (+68kg), et ses trois titres européens, se présentait ensuite sur l’aire centrale du Palacio Multiusos de Guadalajara avec la ferme intention de ramener une nouvelle victoire à la maison. Après deux victoires peu convaincantes aux drapeaux, la tenante du titre abandonnait son bien face à la finlandaise Titta Keinanen, qui elle-même se faisait dominer ensuite par l’espagnole Laura Palacio. La combattante d’Evry n’était pas repêchée. 
 

Denis Boulanger - FFK

Dans le même temps, Alizée Agier démarrait en trombe avec un beau 9/1 plein d’autorité contre la slovène Lina Pusnik, avant d’assurer devant la Russe Isaeva (2/0). En quart, l’attendait la championne d’Europe 2015, Alisa Buchinger. Une autre paire de manches. Menant 1/0, la Française se faisait remonter par une belle technique au corps mais égalisait au mental dans les derniers instants. La demi-finale fut une formalité face à l’italienne Semeraro. Trois points d’entrée pour calmer les ardeurs de la transalpine puis un superbe Ura Mawashi pour se mettre à l’abris ... et le tour était joué. En finale, elle aura pour objectif de gagner son premier titre européen en détrônant la suissesse Elena Quirici victorieuse l’an passé à Novi Sad. 

Entre temps, Logan Da Costa (-75kg) échouait au premier tour face au Hongrois Gabor Harspataki (0/2), et Emily Thouy (-55kg) au second face à l'israélienne Efromi Rotem (0/1). 

Très attendue après ses deux victoires à Paris et Dubaï, Gwendoline Philippe (-61kg) gagnait ses trois premiers combats aux ... drapeaux ! 5/0 à chaque fois, preuve de sa domination mais aussi de son manque d'inspiration pour marquer des points. Des points qui auraient pu la mettre en confiance avant de rencontrer Merve Coban, une redoutable combattante turque. La jeune française ne réglait pas la mire et c’est la karatéka des Balkans qui en profitait (0/2). L’athlète de Cormeille en Parisis battait en repêchage la suédoise Nilsson et s’offrira la possibilité de gagner le bronze samedi contre l’ukrainienne Anita Serogina. 

 

Denis Boulanger - FFK

À l’opposé, l’imbattable Steven Da Costa (-67kg) alternait les combats tout en maîtrise et les victoires flamboyantes pour se hisser en finale ... la quatrième sur les quatre dernières épreuves internationales sur lesquelles il était engagé ! Fou ! En demi-finale, il remportait son duel face à Jordan Thomas, qu’il l’attendait pourtant de pied ferme ... mais qui n’a finalement pas existé face aux assauts d’un Steven Da Costa au sommet de son art. Samedi, il rencontrera le Monténégrin Mario Hodzic, un adversaire accrocheur qui n’aura pas peur de bousculer le champion du Monde en titre. 

Denis Boulanger - FFK


La journée du clan français se terminait encore plus fort qu’elle n’avait commencé puisque Sophia Bouderbane (-50kg) apportait une troisième finale. Elle dominait notamment l’Allemande Hubrich en quart dans un combat tactique et plein d’intensité avant de museler parfaitement la championne d’Europe en titre et vice-championne du monde Turque, Serap Ozcelik en demie. Une performance de haut vol pour l’élève de l’INSA Lyon, qui visera le titre senior samedi face à Bettina Plank. 

La France place donc 3 athlètes en finale et 4 autres pour le bronze pour ce premier jour de compétition ! Un bilan positif et tout à l’honneur des athlètes qui sont parvenus à faire abstraction des derniers événements internationaux. De main place aux épreuves par équipe, et aux championnats d'Europe de Para-Karaté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies