keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 29/03/2019

Heurtault : "J'espère pouvoir apporter un petit plus"

Pièce maîtresse de l’équipe féminine à Madrid lors de la victoire du quatuor français contre le Japon en finale, Leila Heurtault, blessée aux dents à Dubaï, est forfait pour cette compétition européenne. Invitée par le staff tricolore à Guadalajara pour insuffler son énergie positive aux quatre filles de l’équipe, Leïla fait un point sur son état de santé et sur le rôle qu’elle aura à tenir durant la compétition.

Leila, peux-tu nous expliquer ce qui s’est passé à Dubai ? 

J’ai eu une luxation partielle d’une dent et une luxation complète d’une autre, ainsi qu’une fracture. Tout s’est bien remis depuis. On m’a posé des bagues pendant un mois et là je vais les retirer ... je peux à nouveau manger presque normalement (rires), mais je ne peux pas trop croquer. Petit à petit tout est entrain de se remettre en place ... j’ai retrouvé mes dents, ce sont les miennes (sourire) et je ne vais donc pas avoir besoin d’implant. 

Le retour à la compétition est prévu pour quand ? Tu as une date ? 

Je ne sais pas encore exactement quand je vais pouvoir revenir, c’est l’incertitude principale. Officiellement ça devait être 4 mois à partir de la blessure, sauf qu’en fonction de certaines conditions, je vais peut-être pourvoir reprendre avant. Il y a une infime chance pour que je sois présente à Rabat en avril ... je me suis inscrite avec mon club du Samouraï 2000 au cas où nous aurions le feu vert des médecins. 

Tu peux t’entraîner tout de même ? 

J’ai repris les entraînements en sautillant mardi dernier ... je ne pouvais pas le faire auparavant car ça me causait des maux de tête, mais là ça va mieux. Depuis un mois, j’ai beaucoup travaillé en sensation, en visualisation ce que je ne faisais pas forcément auparavant. Je m’entraîne dans une salle à part car les vibrations produites par les autres athlètes sont gênantes encore à ce stade et engendrent  des maux de tête. 

Tu accompagnes le collectif France sur cette compétition, peux-tu nou expliquer pourquoi ?

L’objectif c’est de repartir comme sur le championnat du Monde et d’avoir un discours impactant pour Léa Avazeri et Laura Sivert qui étaient avec moi à Madrid. L’idée est de reprendre ce discours et de remettre de la cohésion avec les filles qui arrivent dans l’effectif. J’espère pouvoir apporter un petit plus aux quatre filles pour qu’elles puissent aller au bout. Je n’ai jamais eu ce rôle, ni jamais vu quelqu’un tenir ce rôle ... c’est un peu étrange d’être « capitaine » d’équipe sans en faire partie finalement. Ça me fait vraiment plaisir que le staff ai pu me proposer ce rôle car cela montre que je suis vraiment intégrée à cette équipe de France. Je serai venue à cette compétition quoiqu’il arrive mais avec un rôle à tenir, même si il est minime, c’est plus sympa et je vais pouvoir être avec les filles (sourire).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies