keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
K-Photos / FFK
Brève
Publié le : 19/04/2019

Jour 1 / Des français pas à leur avantage, Logan Da Costa pas très loin

Cette première journée à Rabat n'a pas tourné à l'avantage des karatékas tricolores ce vendredi au Maroc. Les champions d'Europe Sophia Bouderbane (-50kg) et Steven Da Costa (-67kg) ne seront pas médaillés. En fin de journée, Logan Da Costa (-75kg) a sauvé l'honneur en réalisant un parcours presque parfait.

Il était le dernier aligné côté français. La dernière chance de la journée. Logan Da Costa (-75kg), pas en veine au dernier championnat d'Europe avec son élimination au premier tour, a relevé la tête ce vendredi à Rabat en se hissant en demi-finale de l'épreuve marocaine. Bien lancé par ses victoires contre le japonais Yuta Mori (6/5) puis face à l'américain Jared Smith (3/0), le lorrain rencontrait un client au tour suivant : Luigi Busa, champion d'Europe de la catégorie et multiple médaillé mondial. 4/0 ! Pas de détails pour le combattant français qui ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. En quart, il retrouvait sur sa route le hongrois Gabor Harspataki, celui là même qui l'avait battu il y a plus de quinze jours au premier combat de l'Euro. Le français en pleine confiance prenait sa revanche et se qualifiait pour la demi-finale. Malheureusement, sa journée se terminait sur une fausse note. Opposé à l'iranien Ali Asiabari, tombeur de Rafael Aghayev au premier tour, le combattant de Mont-Saint-Martin, ne trouvait pas la faille et subissait une lourde défaite (3/11). Logan Da Costa devra battre l'azerbaidjanais ce dimanche pour monter sur le podium au Maroc. 

Dans cette même catégrorie des -75kg, Kilian Cizo (Sporting Club Bobigny) est sorti d'entrée, alors que Maxime Relifox et le champion de France Julien Caffaro (SPN Vernon) sont dominés lors de leur second combat. Caffaro ne déméritant pas face au redoutable japonais Ken Nishimura.  

Kphotos - FFK

L'autre fait marquant de cette journée restera donc la fin de série de Steven Da Costa (-67kg). Vainqueur de 22 combats à la suite pour s’adjuger les titres mondiaux et européens, mais aussi les Premier League de Paris et Dubaï, Steven Da Costa a vu son incroyable invincibilité être stoppée en quart de finale de l’épreuve marocaine. S’il avait bien ajouté en ce début d'après-midi un 23è et un 24è succès de rang face à Berak (Croatie) et Lee (Corée du Sud), le combattant français n’est pas parvenu à dominer le japonais Shinoara (défaite 0/2) alors que les portes de la demi-finale lui tendaient les bras. Pas de repêchage pour le combattant de Mont-Saint-Martin, au contraire de Marvin Garin. Stoppé en 1/16 è de finale par Burak Uygur, le sarcellois dominait Hiroto Gomyo (3/1) mais ne concrétisait pas ensuite en étant dominé par l'égyptien Abdelgawad (0/1). Marvin Garin est septième.Thanh-Liem Lê (Saint-Michel Sports) ne peut rien contre le japonais Nakano Soichiro (2/6), champion du Monde espoirs en 2017.

K-Photos / FFK

Alexandra Recchia (-50kg), pour son retour à la compétition après quatre mois d'absence suite à une opération, est alleé jusqu'en huitième de finale de cette Premier League. Elle remporte deux victoires consécutives avant d'être écartée par Bettina Plank pour un petit point (3/4). Sophia Bouderbane n’est pas parvenue à surfer sur la vague de son titre européen remporté à Guadalajara, il y a plus de quinze jours. Elle est éliminée d’entrée par la taiwanaise Tsui-Ping Ku (1/3), médaillée de bronze aux championnats du Monde espoirs à Jakarta (Indonésie) en 2015. Echec d’entrée également pour May-Ly Picard (ASBTP Nice) et Aurore Bourçois (CSLGMA) sur un score identique : 2/3.

En -55kg, alors que Sabrina Ouihaddadène semblait bien lancée avec sa victoire contre la chinoise Ding (6/5) et que son tableau paraissait accessible, elle est tombée contre l’espagnole Carlota Fernandez (3/5), cinquième à Berlin en 2018.

En -60kg, comme aux championnats d’Europe, le staff national avait fait le choix de ne sélectionner aucun athlète. Trois français étaient alignés avec leur club. Sofiane Agoudjil (KC Combs) perd face au japonais Syohei Toyama (0/1) en huitième de finale, après avoir dominé au tour précédent le slovaque Imrich (3/0). Contre le japonais Naoto Sago, Johan Lopes (CSA Hauts de Rueil) couronné sur le plan national le week-end dernier à Marseille, perd en 1/32 de finale. Sort identique pour son dauphin aux championnats de France, Kajith Kanagasingam (KC Combs), qui exempté de premier tour est éliminé en 1/16è par le champion d’Europe en titre de la catégorie, le russe Evgeny Plakhutin (1/7).

Alexandra Feracci (photo ci-dessous) avec Anan, obtient la note de 22,92 mais se classe sixième de la poule 8 et n’est pas qualifiée pour la suite de la compétition. Sandy Scordo (SKC Haute-Savoie Seynod) franchit le premier tour avec la note de 23 (Gojushisho sho) mais se positionne à la septième place au second tour (23,94 avec Unsu) et ne va pas plus loin dans la compétition.

K-Photos / FFK

Programme

Ce samedi, place aux éliminatoires dans les catégories suivantes : Kata Homme Individuel / Kata Equipe Femme / Combat Femme -61kg / Combat Homme -84kg / Combat Femme -68kg / Combat Homme +84kg / Combat Femme +68kg

Pour rappel, les finales de cette Premier League à Rabat seront diffusées en direct et exclusivité sur RMC Sport 4, dimanche de 15h30 à 17h30 avec Jean-Charles Barès et Gilles Cherdieu aux commentaires.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies