keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
KPhotos - FFK
Brève
Publié le : 07/06/2019

JOUR 1 / Premiers espoirs de médailles pour France Karaté à Shanghai

Débutait cette nuit l’Open de Shanghaï. Huit engagés, une finale et deux places de trois pour le clan français ! Résumé et réaction de Yann Baillon, directeur des Équipes de France

Kata féminin • Un tour et puis s’en va…

En kata féminin, Alexandra Feracci n’a pas eu un tirage facile. Avec trois japonaises, la tenante du titre mondial, Sandra Sanchez, et la turque Dilara Eltemur, le défi s’annonçait relevé. La technicienne corse terminera Sixième de sa poule après un Suparinpei à 23,74. « On est satisfait du travail mis en place sur ce tour, ça nous indique le chemin à suivre pour les prochains objectifs. »

-50kg • Bouderbane passe à la trappe, Recchia en finale

Chez les -50kg, Sophia Bouderbane tombe d’entrée. « Sophia n’a pas réussi à trouver la solution pour pallier ses problèmes de distance et de rythme. » La championne d’Europe en titre des -50kg n’est pas parvenue à s’imposer face à la combattante thaïlandaise et s’incline 2/0.

Alexandra Recchia, après sa cinquième place à Rabat, montre qu’elle est de retour ! Aux termes de cinq combats, la sociétaire de l’AS Évry se qualifie pour la finale et rejoint sa grande rivale, la turque Serap Arapoglu Ozcelik. « Alexandra était en grande forme physique et très engagée dans ses combats aujourd’hui. Il y encore quelques petites erreurs… mais après deux compétitions de réglage, le travail porte enfin ses fruits ! ». La finale entre les deux meilleures ennemies aura lieu ce dimanche.

-55kg • Ouihaddadène retrouve ses marques

Depuis décembre dernier, Sabrina Ouihaddadène peinait à retrouver la dynamique qu’elle avait acquise à Tokyo en remportant le bronze. C’est à Shanghaï qu’elle a retrouvé ce qui avait fait la différence à Paris l’année dernière : « Elle fait une compétition intéressante ! Elle perd en quarts contre Terliuga qui est n°1 mondiale mais sur chaque combat elle a eu la volonté d’attaquer et dominer son adversaire ! ». La protégée de Chérif Tadjer disputera la petite finale contre la turque Tuba Yakan dans deux jours.

-67kg • Da Costa pour le bronze, Garin septième

« Steven réalise une super compétition jusqu’en demies en étant très à l’aise et très offensif. On ne comprend pas trop la décision (défaite 4/1) étant donné que Madura était très fuyant et complètement sur l’arrière. Il a peut-être manqué à Steven de l’audace et de la prise de risque pour prendre l’avantage sur un profil qui n’attaque pas. ». Le champion du Monde 2018 affrontera l’égyptien Elsawy pour remporter une médaille de bronze.

Marvin Garin termine 7ème de la compétition. « Marvin fait pas mal de petites erreurs qui l’empêchent d’atteindre une finale qui était à sa portée. Ça s’est joué à peu, c’est dommage. En repêchages, il bute sur le Hongrois (Tadissi, vice-champion du Monde à Linz) et ne parvient pas à prendre l’ascendant sur lui et passer le cap nécessaire. »

-75kg • Da Costa et Relifox en manque de mordant

Dans la catégorie reine des -75kg, les deux français n’ont pas trouvé la solution pour s’imposer dans leur premier combat. « Logan (Da Costa) perd d’entrée, il n’a pas été efficace. Il était top à Rabat et n’a pas du tout eu l’attitude ni les mêmes repères que là-bas. Maxime (Relifox) ne fait pas un mauvais combat mais il n’a pas fait le nécessaire pour passer. Il marque le premier point, il en prend un juste derrière et n’arrive pas à gonfler le score. »

Cap sur la deuxième journée de compétition avec 11 athlètes engagés demain !

Auteur : Molly Loumikou

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies