keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Brève
Publié le : 29/06/2019

Direct / Jour 1

Suivez toute l'actualité des 2èmes Jeux Européens du samedi 29 au dimanche 30 juin 2019

Kata • Premier tour bien négocié pour Alexandra Feracci et Enzo Montarello

Xavier Servolle / K Photos

L’épreuve de kata lançait ces deuxièmes Jeux européens avec les phases de groupe.
Premier en action, Enzo Montarello proposait un Gojushiho Dai précis sanctionné d’un 24,06. C’était certes mieux que le Suparinpei du Biélorusse Aliaksei Tarashkevich (21,73), mais moins bien que le Suparinpei du médaillé mondial 2016 allemand Ilja Smorguner (24,24) et le Kukurunfa de quintuple champion d’Europe en titre espagnol Damian Quintero. Une troisième place à l’issue du premier tour qui était également celle d’Alexandra Feracci, créditée d’un 24,54 sur son Anan. La technicienne corse était devancée par le Anan Dai de la Portugaise Patricia Esparteiro (25,00) et le Kukurunfa de la championne du monde en titre espagnole Sandra Jaime Sanchez (27,22).

Des positions qui n’allaient pas bouger après le deuxième passage de tous ces participants, Enzo Montarello terminant à une moyenne de 23,95 après que son dynamique Unsu lui valut 23,84, tandis qu’Alexandra Feracci, très appliquée sur son Suparinpei (24,66), faisait mieux que Patricia Esparteiro (24,58 sur Chatanyara Kushanku) mais demeurait derrière à la moyenne des deux katas (24,60 pour la Française contre 24,79 pour la Portugaise).

La compétition continue donc pour les deux tricolores, avec un deuxième tour à trois athlètes pour briguer la finale et le duel pour la médaille de bronze.

Kata • Du bronze en ligne de mire

Xavier Servolle / K Photos

À  défaut d'avoir bousculé les hiérarchies lors du tour de classement, Enzo Montarello (24,18 avec son Gojushiho Sho) et Alexandra Feracci (25,00 avecson Papuren) se présenteront respectivement face à l'Italien Mattia Busato, médaillé de bronze des derniers championnats d'Europe et du monde, et face à la Turque Dilara Eltemur, médaillée de bronze comme la Française lors des championnats d'Europe 2019.

Xavier Servolle / K Photos

Combat +68kg • Ça ne passe pas pour Nancy Garcia...

Xavier Servolle / K Photos

Remplaçant au pied levé Anne-Laure Florentin en délicatesse avec un genou, Nancy Garcia n'aura rien pu démontrer ce samedi à la Chizhovka Arena de Minsk. Après une défaite sur le plus petit des écarts (0-1) contre la Turque Meltem Hocaoglu, et un passage par le service médical pour saigenement au nez, la finaliste des deux dernières éditions de l'Open de Paris s'inclinait 1-2 contre la championne d'Europe espagnole Laura Palacio Gonzalez et contre la locale Biélorusse Katsiaryna Martynouskaya. 

Combat -68kg • Troisième place frustrante pour Alizée Agier

Xavier Servolle / K Photos

Solide avec son bras arrière pour dominer lors de son premier combat du jour la Slovaque Miroslava Kopunova (2-0), la championne d'Europe en titre marquait la première dans son duel contre la championne du monde 2018 Irina Zaretska. Un avantage de très courte durée puisque la frappe au corps de l'Azerbaïdjanaise lui faisait passer devant. Revenue à hauteur, Agier, ne trouvait alors plus le bon rythme pour suprendre son adversaire, qui creusait l'écart avec ses gyaku avant de place un mawashi-geri qui donnait de l'empleur au score final (2-7). Plus de de joker pour la tricolore, qui retrouvait alors l'Italienne Silvia Semeraro, médaillée de bronze à Guadalajara il y a trois mois. À cinq reprises, c'est cette dernière qui impactait la première de ses poings, pour un succès sans appel qui éliminait Alizée Agier...

Combat -84kg • Élimination aux points pour Farouk Abdesselem

Xavier Servolle / K Photos

Avec les deux finalistes des derniers championnats d'Europe et le champion continental 2018 dans sa poule, Farouk Abdesselem savait que sa marge d'erreur était fortement réduite en éliminatoires. Patient contre le Biélorusse Anton Isakau, il concédait toutefois deux points à une minute du terme, avant une ultime tentative, pour laquelle Alexandre Biamonti tentait le video replay afin d'obtenir un ippon pour son athlète, en vain. Une défaite que le Français mettait vite de côté pour se présenter face à l'Italien Michele Martina, champion du monde espoirs en -75kg en 2017 et champion d'Europe en 2018. Un nouveau round d'observation, que le médaillé de bronze du Premier League de Dubaï prenait cette fois à son compte, son mawashi faisant mouche à sept secondes du terme (3-0). Ne lui restait plus qu'à conclure face à Ugur Aktas, le champion d'Europe 2019, après que Martina prit le meilleur sur Isakau pour finir tous les deux à une victoire et deux défaites. C'est le Turc qui, sans scorer, imposait son rythme en prenant le centre de la surface. Deux points encaissés à l'entame de la dernière minute plus tard, Abdesselem s'engageait fort sur son gyaku et réduisait la marque à 1-2, mais n'allait pas chercher l'égalisation qui lui aurait automatiquement offert son ticket pour les demi-finales. Le score en restait là, et c'était finalement Martina qui accompagnait Aktas dans le dernier carré, à la faveur d'un plus grand nombre de points marqués.

Kata • Feracci et Montarello au pied du podium

Xavier Servolle / K Photos

Visage fermé et regard impénétrable, Alexandra Feracci a proposé au jury un Chatanyara Kushanku bien cadencé pour espérer décrocher la médaille de bronze sur ces Jeux européens 2019. Cela ne suffisait malheureusement pas face au Papuren de la Turque Dilara Eltemur, qui investissait tout l'espace accordé pour s'exécuter jusque sous les yeux des jurés. Pour 0,52 point, elle offre à la Turquie sa première médaille des championnats.
Quelques minutes plus tard, c'était au tour d'Enzo Montarello de se présenter avec son Gankaku. Après de solides réceptions à l'entame, il finissait son kata en serrant les dents, déséquilibré sur ses passages à un appui. Il n'en fallait pas plus pour laisser le champ libre à l'Italien Mattia Busato, sur la troisième marche du podium des cinquièmes derniers championnats d'Europe, impeccable sur son Unsu. 25,60 contre 24,04, la différence était nette entre les deux hommes qui se saluaient chaleureusement à l'issue de leur duel.

Xavier Servolle / K Photos

Les résultats de ce premier jour

Kata féminin

1. Sandra Jaime Sanchez (ESP)
2. Viviana Bottaro (ITA)
3. Patricia Esparteiro (POR)
3. Dilara Eltemur (TUR)

Kata masculin

1. Damian Hugo Quintero Capdevila (ESP)
2. Ali Sofuoglu (TUR)
3. Roman Heydarov (AZE)
3. Mattia Busato (ITA)

Combat -68kg féminin

1. Silvia Semeraro (ITA)
2. Irina Zaretska (AZE)
3. Halyna Melnyk (UKR)
3. Elena Quirici (SUI)

Combat +68kg féminin

1. Laura Palacio Gonzalez (ESP)
2. Meltem Hocaoglu (TUR)
3. Titta Keinanen (FIN)
3. Eleni Chatziliadou (GRE)

Combat -84kg masculin

1. Ivan Kvesic (CRO)
2. Ugur Aktas (TUR)
3. Michele Martin (ITA)
3. Valerii Chobotar (UKR)

Combat +84kg masculin

1. Asiman Gurbanli (AZE)
2. Andjelo Kvesic (CRO)
3. Jonathan Horne (GER)
3. Gogita Arkania (GEO)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies