keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Xavier Servolle / K Photos
Brève
Publié le : 29/06/2019

Stéphane Mari : « Amener nos athlètes à performer sur les bons critères »

Le bilan de l'entraîneur national en charge du kata

Le comportement général

« Je pense sincèrement qu’Alexandra et Enzo pouvaient mieux faire aujourd’hui. Les deux ont bien travaillé techniquement, mais nous nous sommes rendus compte que les jurys accordaient beaucoup d’importance au spectacle, à la puissance physique et au charisme. Nous allons devoir insister là-dessus pour pouvoir amener nos athlètes à performer sur ces critères. »

Le parcours d’Alexandra Feracci

« Elle n’a pas très bien commencé sa journée, ce qui l’empêche de passer devant la Portugaise qui a été meilleure qu’elle aujourd’hui mais qui n’est pas forcément au-dessus d’elle en termes de niveau. Même constat contre la Turque en place de trois, où Alexandra a manqué d’un peu de prestance et d’engagement pour passer devant. Tout est question de travail et de mise en pratique. »

Le parcours d’Enzo Montarello

 « Lui qui n’était pas médaillé des derniers championnats d’Europe arrivait en parfait challenger sur ces Jeux. Il est bien rentré dedans, mais ces concurrents en poule étaient un cran au-dessus physiquement. Sur la place de trois, c’est dommage qu’il se décontenance un peu sur la deuxième partie de son Gankaku, parce que le travail avait très bien été fait sur la première partie. Je suis déçu qu’il n’ait pas pu s’exprimer jusqu’au bout. Après, il y avait un client face à lui en la personne de Mattia Busato, habitué des podiums européens et auteur en poules de l’un des meilleurs katas de toute la journée. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies