keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Brève
Publié le : 30/06/2019

Yann Baillon : « Pas conscients de l'objectif »

Le bilan de ces deuxièmes Jeux Européens avec le directeur des équipes de France

Les parcours de Sophia Bouderbane et Gwendoline Philippe

« S'il y a eu une réaction et un effet au niveau comptable par rapport à hier, les prestations de Sophia et de Gwendoline ont été bien pauvres dans le contenu. On passe à côté de nos deux demi-finales. Face à la n°1 au classement mondial, Sophia a bien essayé de mettre une stratégie en place, mais ça n'a pas marché et elle n'a pas su trouver les ressources pour revenir au score. Cela fait partie des travers que l'on doit corriger pour la suite.De son côté, Gwendoline, qui était la mieux classée sur le papier, a manqué de lucidité et de finesse face à la Slovène Tjasa Ristic. Elle s'est contentée de partir de loin pour atteindre le visage, alors qu'il convenait de la faire réagir, en variant rythme et distance. »

Le comportement général

« De manière générale, les athlètes n'ont pas été conscients de l'objectif, et n'étaient dans l'ensemble pas prêts pour disputer des Jeux Européens. Ils s'impliquent beaucoup dans la course olympique, mais le palmarès ne se constitue que sur les compétitions de référence comme celle-ci. Ils sont en train de se tromper d'objectif car l'enjeu est d'être performant à Tokyo pour monter sur les podiums, pas de seulement se qualifier. Et force est de constater qu'ils n'étaient pas dans les bonnes dispositions mentales pour performer ici, alors qu'ils représentaient la France et qu'ils se devaient d'aller au bout de leur engagement. Il y a comme un souci d'honnêteté dans ce qu'ils ont proposé sur les tatamis ce week-end.
Après, je ne dédouane personne et la leçon est aussi valable pour l'encadrement. Nous n'avons visiblement pas réussi à faire passer le bon message, à trouver les mots et les méthodes adéquats pour que tous soient engagés et déterminés à performer. Nous avons eu la chance d'avoir cette répétition générale avant les Jeux de Tokyo, mais nous avons été très décevants et il va falloir en tirer les bons enseignements. Lors des entretiens individuels de fin de saison qui vont précéder les vacances, nous allons revenir sur l'implication et le sérieux nécessaires au sport de haut niveau, ainsi que sur l'extra-sportif. Je ne veux pas d'athlètes qui se dispersent malgré les sollicitations. Il y a un temps pour tout, et il va être important de mieux cadrer les choses pour l'année à venir. Avec l'encadrement, nous allons nous focaliser sur les athlètes performants qui ont de réelles motivations de performance et une véritable envie. À nous tous de prouver notre capacité de rebond après ces Jeux Européens, en communiquant encore et encore et en nous impliquant pour donner un maximum pour le groupe. Cela va être une grosse remise en question tout cet été, mais c'est ainsi que va pouvoir se construire la performance de Tokyo. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies