keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Xavier Servolle / K Photos
Brève
Publié le : 03/10/2019

Faire front en Russie

Un petit mois après le Premier League de Tokyo qui lançait la dernière ligne droite vers les Jeux olympiques 2020, le circuit mondial fait cette fois escale à Moscou. Un rendez-vous d’ores et déjà crucial pour les vingt-sept engagés français.

Avec trois finales perdues – pour Alexandra Recchia, Alizée Agier et Leila Heurtault – et une médaille de bronze obtenue par Mehdi Filali sur un total de vingt-cinq inscrits, l’équipe de France a connu une rentrée délicate au Nippon Budokan de Tokyo en septembre, là même où se disputera le tournoi olympique l’été prochain. Pour continuer de croire en leurs chances d’y retourner dans dix mois, les athlètes ne savent donc que trop bien l’importance de bien figurer sur cette étape moscovite. « Nous avons mis un peu de repos dans notre programme en rentrant du Japon, tout en insistant sur la dimension psychologique, la notion de plaisir et la gestion du stress, pose Yann Baillon, directeur des équipes de France. Et nous avons conclu la semaine dernière par un dernier stage pour retrouver de l’opposition, avant cette revue d’effectif de Moscou. Nous sommes toujours sur les mêmes logiques en termes de contenus et de consignes, en espérant de voir des athlètes en capacité de s’exprimer sur le tapis, plus relâchés, qu’à Tokyo, qui était certes le premier gros rendez-vous de la saison. »

Xavier Servolle / K Photos

Penser à la suite, déjà

Avec seize engagés France karaté pour un total de vingt-sept tricolores appelés à en découdre, l’opportunité est offerte au staff national de pointer les temps de passage et d’affiner les stratégies. « Cette compétition va nous permettre de voir les athlètes qui sont toujours dans les clous pour la qualification olympique par le classement (au 6 avril 2020, les quatre premiers de chaque catégorie de la standing seront qualifiés, NDLR), et ceux pour qui il va falloir réfléchir différemment, en songeant au TQO (du 8 au 10 mai 2020 à l’AccorHotels Arena, NDLR). Sans oublier les compétitions de référence qui auront lieu avant et après les Jeux, comme les championnats d’Europe et les championnats du monde. Il ne faut pas négliger ces évènements pour ne pas repartir de zéro l’an prochain. »

RAPPEL – Dimanche 6 octobre, ne manquez rien des finales du Premier League de Moscou, diffusées en direct sur RMC Sport 4, à partir de 13h30, avec Gilles Cherdieu aux commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies