keyboard_arrow_up
Jeux Olympiques de Tokyo
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 08/04/2021

Retour au CREPS pour de nouveaux tests-matchs !

Après des premiers tests-matchs convaincants, le haut-niveau français et étranger vont une nouvelle fois se retrouver au CREPS les 10 et 11 avril 2021.

Nous les avions quitté il y a tout juste un mois, heureux d’être de retour sur les tatamis ; ce week-end, nous retrouverons des athlètes prêts à en découdre et plus avancés dans leur préparation ! La Fédération Française de Karaté organise des seconds tests-matchs pour permettre aux karatékas français de poursuivre leur préparation. Malgré un calendrier chamboulé par la conjoncture actuelle, les futures échéances internationales arrivent à grand pas et le collectif France Karaté devra être au rendez-vous.

Comme lors de la première édition, le programme reste inchangé : 2 jours d’affrontements où les participants, regroupés en catégorie olympique pour l’occasion, pourront se jauger lors de poules qualificatives avant de se qualifier pour des phases finales. En raison des mesures sanitaires nationales en vigueur, un protocole a été mis en place pour s’assurer du bon déroulement des tests-matchs. Tests PCR avant le début de la compétition, une seule catégorie à la fois admise sur l’aire de compétition, et masque obligatoire pour toutes les personnes présentes.

Lisbonne et Porec en ligne de mire

Contrairement aux tests-matchs de mars dernier, cette édition marquera la présence de nombreuses délégations étrangères : une vingtaine de pays seront représentés au CREPS, parmi lesquels l’Italie, l’Espagne ou encore l’Autriche. De plus, ce sera l’occasion pour le staff d’observer des athlètes français absents lors de la dernière réunion (Gwendoline Philippe, Leïla Heurtault, Alizée Agier ou encore Killian Cizo) mais également des jeunes espoirs (Niswa Charif et Younesse Salmi notamment).

Un passage plus que nécessaire dans le cadre des qualifications pour les Jeux Olympiques qui se poursuivront dès la fin du mois avec le Karate 1 Premier League de Lisbonne et les Championnats d’Europe à Porec en mai !

 

Réaction de Yann Baillon, directeur des Equipes de France

« La première édition était une « confrontation » de relance après une longue période sans confrontation alors que le week-end prochain sera lui considéré comme une réelle compétition. Avec le refus de nombreuses nations de se rendre à Istanbul le mois dernier et l’annulation du K1 de Rabat, beaucoup d’entre elles nous ont sollicités pour venir participer à une nouvelle édition de tests-matchs, ce qui rendra le niveau plus élevé.

(Les retours des absentes ?) C’est important de revoir les absentes des derniers tests-matchs pour savoir où elles en sont. Chez les femmes, dans la catégorie des -61 kg où la concurrence sera relevée par exemple, nous avons eu des discussions avec les athlètes pour fixer les objectifs sur cette compétition : elles devront montrer le meilleur d’elles-mêmes sur ces tests-matchs et Lisbonne. »