keyboard_arrow_up
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 10/04/2021

Tests-Matchs : une première journée dense

Comme lors de la première édition de tests-matchs en mars, ce samedi faisait la part belle aux combattantes femmes avant que les hommes entrent dans la compétition. Récit de cette première journée.

Après un mois sans compétition, beaucoup d’athlètes attendaient avec hâte ce retour au CREPS. Les conditions étaient réunies pour que ce week-end se rapproche des standards internationaux habituels, à quelques différences près quand même. En effet, ces athlètes vont devoir s’habituer à cette notion de « bulle sanitaire » créée autour des événements sportifs pour leur éviter tout contact avec des personnes extérieures.

Si la première édition était placée sous le signe de la reprise de repères, cette seconde édition se voulait plus internationale et plus compétitive. « De nombreuses nations […] nous ont sollicités pour venir participer à une nouvelle édition de tests-matchs » notait Yann Baillon, Directeur des Equipes de France. Bien que le contexte ne soit pas évident, les athlètes rentraient rapidement dans leur « bulle » (de concentration cette fois-ci !) pour se plonger dans ce rendez-vous de haut-niveau.

 

Kata Femme : Alexandra Feracci, tout en contrôle

Dès les poules éliminatoires, et ce malgré la présence de l’Allemande Jasmin Jütner (13e à la standing pour la qualification pour les Jeux Olympiques), ce sont bien les Françaises Alexandra Feracci et Helvétia Taily qui se montraient à leur aise en s'imposant chacune de leur côté pour se hisser en demi-finales. De son côté, la Corse remportait haut la main sa poule mais c’est surtout dans l’autre poule que le suspense demeurait. Un duel supplémentaire était demandé pour départager Jasmin Jûtner et Helvétia Taily et c’est finalement la Réunionnaise qui empochait sa place en finale.

Un mois après la première édition, on assistait donc à la même finale franco-française dont Alexandra Feracci sortait vainqueur une nouvelle fois. Boostée par la présence de concurrentes directes, elle semblait satisfaite de sa prestation : « Je sentais qu’il y avait un peu plus de pression que la première fois avec la présence d’étrangères et d’arbitres étrangers. On met des choses en place avec Ayoub [Neghliz] et il fallait les respecter aujourd’hui. »

Podium Kata Femme

1ère : Alexandra FERACCI

2e : Helvétia TAILY

3e : Kristina WIENNGER (AUT)

3e : Jasmin JUTNER (ALL)

Denis Boulanger - FFK

-55kg Femme : Plateau européen très relevé

On savait la tâche compliquée pour les Françaises, elle l’a forcément été ! Avec 11 nations étrangères représentées, la journée a été difficile pour nos combattantes : Assma Charif finit 3e de sa poule (2 victoires, un nul et une défaite) tandis que Sabrina Ouihadadene (avec une victoire, un nul et 2 défaites) et Niswa Ahmed terminent à la 4e place.

Finalement, c’est du côté des Européennes qu’il fallait chercher la gagnante. Chacune vainqueur de leur poule, l’Italienne Lorena Busa, la Kazakhe Moldir Zanghzybar et l’Allemande Jana Messerschmidt s’affrontaient dans une poule finale à trois pour se disputer la première place. Après avoir remporté ses deux combats, c’est bien l’Allemande vice-championne du monde en titre (classée 5e à la standing) qui impose sa loi dans cette catégorie.

Podium -55kg Femme

1ère : Jana MESSERSCHMIDT (ALL)

2e : Lorena BUSA (ITA)

3e : Moldir ZANGHZYBAR (KAZ)

Denis Boulanger - FFK

-61kg Femme : Des retours et des surprises

Après avoir loupé les tests-matchs de mars, Gwendoline Philippe et Leila Heurtault effectuaient enfin leur rentrée « officielle ». A quelques semaines du Karaté 1 de Lisbonne, il fallait reprendre ses marques pour poursuivre sa progression. C’est chose faite : une victoire et un nul pour Leila Heurtault puis une victoire et une défaite pour Gwendoline Philippe.

Finalement, ce ne sont pas celles qu’on attendait le plus qui sont arrivées jusqu’au bout. Laura Sivert, invaincue en poule, se hissait en finale pour affronter la jeune Jennifer Zameto, impériale en phase de poule (4 victoires en autant de combats). Au terme d’un combat serré, c’est la Bisontine qui s’imposait sur décision des arbitres. Elle confirme sa montée en puissance depuis sa participation à la première session de tests-matchs.

Podium -61kg Femme

1ère : Laura SIVERT

2e : Jennifer ZAMETO

3e : Sabina ZAKHAROVA (KAZ)

3e : Ana MIGGOU (ALL)

Denis Boulanger - FFK

+75kg Homme : Des Français au top

On savait la concurrence rude dans cette catégorie et ces tests-matchs n’ont pas dérogé à la règle. Malgré la présence des Italiens (Martina Michele et Simeone Marino) et de l’Allemand Jonathan Horne (4e à la standing), ce sont bien nos Français qui sortent invaincus des phases de poule : Jessie Da Costa et Kenji Grillon réalisaient un sans-faute tandis que Farouk Abdesselem remportait 2 victoires et un nul.

Il fallait donc une poule à trois pour les départager et à ce jeu-là, c’est bien Kenji Grillon qui imposait sa loi. D’abord en remportant rapidement son combat face à Jessie Da Costa, en pleine confiance après ses performances du mois dernier, il faisait parler l’expérience pour arracher le point gagnant lors des dernières secondes face à un Farouk Abdesselem plus que déterminé aujourd’hui. Après une belle troisième place en mars, il confirme sa renaissance lui qui aime à se surnommer « le phénix ».

Podium +75kg Homme

1er : Kenji GRILLON

2e : Farouk ABDESSELEM

3e : Jessie DA COSTA

Denis Boulanger - FFK

Résultats Kata Femme

Kata Femme
pdf / 98.26 ko

Résultats -55kg Femme

-55kg Femme
pdf / 65.11 ko

Résultats -61kg Femme

-61kg Femme
pdf / 62.91 ko

Résultats +75kg Homme

+75kg Homme
pdf / 64.11 ko